Des membres étudiants présentent leur recherche en 180 secondes

Un peu plus tôt ce mois-ci, l’Institut d’histoire de l’Amérique française a convié des étudiants et étudiantes à présenter leur recherche en 180 secondes. Parmi ces contributions, nous retrouvons trois de nos membres.

Julie Francoeur, candidate au doctorat en histoire à l’Université Laval, sous la co-direction de Donald Fyson et de Joanne Daigle, a présenté son projet de thèse «Transformer les « femmes perdues » en « Madeleines » : les institutions de réforme pour femmes tenues par les communautés du Bon-Pasteur à Québec et à Montréal, 1844-1920 ».

Visionner sa capsule

Hubert Larose-Dutil, candidat à la maîtrise à l’Université d’Ottawa, sous la direction de Marie-Claude Thifault, a quant à lui abordé les grandes lignes de son projet de maîtrise visant à documenter l’expérience d’individus institutionnalisés et vivant avec une déficience intellectuelle à l’aide de quatorze dossiers de patients ayant vécu à l’Hôpital psychiatrique de Québec entre 1951 et 2000.

Visionner sa capsule

Finalement, la candidate au doctorat et chargée de cours à l’Université Sherbrooke, Andréanne Lebrun, dirigée par Louise Bienvenue, a abordé son projet de thèse intitulé « École, jeunesse et citoyenneté : la formation des citoyens de demain à l’école secondaire catholique publique du Québec (1956-1985) ». Ses recherches doctorales explorent les rapports école, jeunesse et citoyenneté au cours du 20e siècle au Québec. 

Visionner sa capsule