Catherine Tremblay publie sa thèse de doctorat sur les mineur.e.s devant la justice

Catherine Tremblay a soutenu en février 2022 une thèse de doctorat  intitulée « Plus que des histoires de jeunesse: les mineur.e.s devant les tribunaux dans la région du Saguenay―Lac-Saint-Jean entre 1950 et 1977 », dirigée par Louise Bienvenue, de l’Université de Sherbrooke, et Peter Gossage, de l’Université Concordia. Elle y étudie la prise en charge des problèmes de l’enfance et de la famille par les Cours de bien-être social (CBES), des tribunaux de juridiction mixte mis sur pied en 1950 et qui deviennent «des structures charnières dans la prise en charge de l’enfance ‘délinquante et en danger’ ». Le déploiement de ces cours étant longtemps demeuré limité à quelques districts judiciaires seulement, Catherine Tremblay s’est intéressée au cas du Saguenay―Lac-Saint-Jean pour voir comment la justice juvénile s’est pratiquée avant et après l’instauration de ce tribunal, s’il y a eu des conséquences à l’introduction tardive d’une cour spécialisée, et s’il existe des différences dans la pratique de la justice juvénile dans les différentes régions de la province.

Sa thèse vient d’être publiée et peut être commandée via le Groupe de recherche et d’intervention régionales (GRIR) de l’Université du Québec à Chicoutimi. Pour les détails, cliquez ici.