Publication de Mathilde Michaud sur HistoireEngagée.ca portant sur la discrimination genrée des codes vestimentaires

Mathilde Michaud, membre étudiante de l’équipe, a publié le texte «Ta jupe est trop courte: sors de l’église… ou plutôt la classe » sur Histoire.Engagée.ca. La candidate au doctorat à l’Université de Glascow participe à la relance du débat sur la discrimination genrée des codes vestimentaires à l’aide d’une analyse historique via le discours sur la bienséance dans l’éducation du Québec au 19e siècle.

Extrait : « Je ne choquerai personne en disant que les sociétés occidentales ont, aujourd’hui et par le passé, tenté de contrôler l’apparence des femmes. Il est cependant plus difficile de convaincre que la rhétorique derrière cette gestion corporelle au 21e siècle ressemble presque en tout point à celle mise en œuvre par l’Église catholique québécoise du 19e siècle. Depuis plus d’une semaine déjà, l’actualité québécoise est traversée par cette seconde tentative d’élèves du secondaire de provoquer un changement quant à l’application des codes vestimentaires dans leur école. Cet évènement, et plus particulièrement la mise en exergue des codes adressés aux adolescentes, m’offre une occasion parfaite pour dresser les ressemblances entre ce mouvement et la gestion des corps des femmes par l’Église catholique il y a plus de 100 ans. »

Pour lire l’article.