Publication de Camille Robert dans le dernier numéro de la revue Écrire l’histoire

Camille Robert, doctorante en histoire et membre étudiante du CHRS, a publié l’article « Sacrée, l’égalité hommes-femmes ? Usages de l’histoire et de l’égalité dans les débats sur les signes religieux au Québec » dans le dernier numéro de la revue Écrire l’histoire.

Résumé : Tout comme la France, le Québec a connu d’importants débats sur la laïcité au cours des dernières années. Dans ce contexte, une certaine lecture de l’histoire des femmes et le principe d’égalité entre les sexes ont été utilisés comme arguments pour justifier la mise en place de politiques ciblant particulièrement certains signes religieux, dont le hijab. Or, est-il exact d’affirmer que, historiquement, c’est essentiellement « la religion » qui aurait causé l’oppression des femmes ? Est-ce juste de présumer que, conséquemment, la laïcité garantirait une amélioration de leur condition ? En m’appuyant sur l’histoire des femmes à plusieurs moments de « modernisation » et de « laïcisation » au Québec, je propose de remettre en question ce postulat central aux discours en faveur d’une laïcité républicaine.