L’éminent historien Eric J. Hobsbawm décède

Eric Hobsbawm, éminent historien anglais et auteur notamment de L’Âge des extrêmes et de Aux armes historiens! est décédé cette nuit à Londres, à l’âge de 95 ans. Il laisse à son immense lectorat international une oeuvre imposante et riche, traitant principalement des mouvements révolutionnaires, des classes ouvrières et des nationalismes en Europe aux XIXe et XXe siècles.

Historien de tradition marxiste et membre actif du Parti Communiste de Grande-Bretagne de 1936 à 1989, Eric Hobsbawm a travaillé à restaurer la mémoire des classes dominées. Il enseigna toute sa vie à titre de professeur à l’Université Birbeck de Londres, d’où il décrocha un statut de professeur émérite, ainsi qu’à titre de professeur invité, notamment aux universités Cambridge et Stanford.

Le traditionalisme et le socialisme s’accordaient à détecter l’espace moral béant au coeur du libéralisme capitaliste, économique et politique, qui détruisait tous les liens entre les individus, hormis ceux qui reposaient sur la « propension au troc », chère à Adam Smith, et la poursuite de leurs satisfactions et intérêts personnels. En tant que système moral, manière de définir la place des êtres humains dans le monde, reconnaître la nature et l’ampleur des destructions opérées par le « développement » et le « progrès », les idéologies et systèmes de valeurs pré ou non capitalistes étaient souvent supérieurs au croyances qu’apportaient avec eux les cannonières, les marchands, les missionnaires et les administrateurs coloniaux.

– L’Âge des extrêmes, Eric Hobsbawm, éd. Complexe, 2003, p. 267.