Plusieurs de nos membres au Congrès 2023 de l’IHAF

L’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF) tiendra du 19 au 21 octobre son congrès annuel, qui a cette année pour thème «Pouvoirs et mémoires dans les Amériques françaises». L’événement aura lieu au Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu.

«Le congrès explorera les interactions fondamentales entre pouvoirs et mémoires, ainsi qu’entre mémoires elles-mêmes, qu’elles soient concurrentes ou superposées, croisées, etc. Il s’agit notamment de se pencher sur les rapports qu’entretiennent les groupes issus de l’histoire des Amériques françaises, que ce soit dans un contexte colonial ou postcolonial.»

Le programme complet est disponible ici. Plusieurs membres du CHRS y participeront.

20 octobre
Thierry Nootens (chercheur membre): «A mechanic is entitled to exempt his tools from seizure»: la construction juridique et judiciaire de la condition ouvrière au Québec (1850-1914).

Yuxi Liu (chercheuse associée): Au croisement de la diplomatie et du politique – l’université québécoise et la Chine dans les années 1960 et 1970.

Häxan Bondu (membre étudiante): Mobilisation féminine et régionalité: portrait des femmes et des positions de l’UCF, des CED et de l’AFEAS au Saguenay-Lac-Saint-Jean (1944-1976).

Justin Chauvette (membre étudiant): La Cour de bien-être social de Trois-Rivières: étude comparée des sentences de jeunes filles et de jeunes garçons criminalisé.e.s (1950-1960).

21 octobre
Hubert Larose-Dutil (ancien membre étudiant): Histoire de la déficience intellectuelle au Québec depuis la désinstitutionnalisation. Les contributions d’une approche au ras du sol.

Marie-Claude Thifault (chercheuse membre): Entre mémoire et archives. Le sort des enfants de l’Hôpital Rivière-des-Prairies.

Louise Bienvenue (chercheuse membre): Table ronde autour du livre de François-Olivier Dorais, L’école historique de Québec. Une histoire intellectuelle (Boréal, 2022).

Andréanne LeBrun (ancienne membre étudiante): Saisir l’évolution de la culture politique au Québec à travers des récits d’élections étudiantes au secondaire (1956-1982).

Robert Sweeny (chercheur associé): Propriété et pouvoir dans les quartiers populaires de Montréal au tournant du 20e siècle.

Camille Robert (membre étudiante): L’histoire orale pour retracer les mémoires de la transition néolibérale.