L’individu, l’association, le droit. Dimension historique de la légalisation des formes de regroupement dans la société moderne

 

Organisme(s) subventionnaire(s)

Conseil de recherche en sciences humaines du Canada – CRSH

Années

1990

Chercheur(s) CHRS

 

Ce projet de recherche voulait analyser la dimension historique de l’association et du droit comme phénomènes sociaux, et notamment l’émergence d’une problématique de l’association qui a obligé à reposer dans des termes neufs les rapports entre l’État et l’individu. Cette problématique, aux sources de l’alternative entre le corporatisme et l’État providence, se développe surtout du milieu du 19e siècle à l’aube de la grande crise des années 1930. Son analyse permettait d’étudier le contexte théorique et légal d’apparition de catégories juridiques multiples visant à prendre en compte les multiples facettes de ce phénomène social global qu’est l’association.