Sandrine Labelle

Université du Québec à Montréal
Département d’histoire

Sandrine Labelle est étudiante au baccalauréat et débutera sa maîtrise en histoire à l’Université du Québec à Montréal en septembre 2019. Dans le cadre de son mémoire de recherche, elle étudiera les mobilisations féminines lors de la grève de Thetford Mines (1975), sous la direction de Martin Petitclerc.

Son projet de mémoire s’intéresse aux mobilisations des épouses de travailleurs des mines d’amiante de la région de Thetford Mines dans le cadre de la grève de 1975.  L’enjeu principal de leur mobilisation est la question des risques environnementaux et sanitaires que pose la poussière d’amiante pour les travailleurs et les habitants de la communauté. Elle cherchera à mettre en lumière la manière les épouses de travailleurs ont négocié la tension entre leurs préoccupations liées à la santé de leur famille et celles liées à la survie économique de leur communauté minière. Finalement, elle évaluera l’impact de cette position ambiguë sur la manière dont elles conçoivent le rôle politique qu’elles entendent jouer au sein de leur communauté.

Coordonnées
Bourses, prix et distinctions
Publications