Une politique de la dépendance. L’État et la formation du réseau institutionnel d’assistance à Montréal. 1840-1921

 

Organisme(s) subventionnaire(s)

Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH)

Années

1995-1998

Chercheur(s) CHRS

 

Ce projet avait pour but de définir et analyser les rapports qui se tissent entre l’État, les institutions charitables et les clientèles internées, au cours de la période d’émergence et de développement du réseau institutionnel d’assistance à Montréal, soit des débuts de l’offensive catholique en matière sociale, dans les années 1840, jusqu’à la loi d’assistance publique de 1921, première reconnaissance ouverte de la responsabilité de l’État en matière d’assistance.

Il devait être centré précisément sur la dynamique institutionnelle de ce domaine de l’activité sociale et sur la place qu’y occupent les autorités publiques. Il entendait caractériser la teneur et mesurer les effets de la césure confessionnelle partageant le réseau d’assistance de l’époque, tout en dressant le portrait et en cernant la stratégie des populations qui en sont à la fois la cible et la clientèle.