Culture colonialiste euro-québécoise et missions catholiques dans l’Ouest canadien : la propagande missionnaire des Oblats de Marie-Immaculée au Québec (1841-1890)

ORGANISME(S) SUBVENTIONNAIRE(S)

CRSH (Développement savoir)

ANNÉES

En cours (2019-2021)

CHERCHEUR(S) CHRS

Ollivier Hubert
Catherine Larochelle

À rebours d’une tradition historiographique qui présente le Québec comme nation colonisée ou hostile au colonialisme, nous suggérons que la société euro-québécoise a au contraire développé un imaginaire colonialiste et impérialiste, en particulier au moment de la conquête canadienne de l’ouest du continent. Notre projet vise à réévaluer le rôle joué par la conquête de l’Ouest dans la construction nationale québécoise en prenant le mouvement missionnaire oblat comme point d’entrée d’une étude de l’imaginaire colonial canadien-français dans la seconde moitié du XIXe siècle. Quoique l’analyse des cultures coloniales et impériales soit désormais établie comme un courant important dans la plupart des historiographies euro-américaines, et qu’elle soit très vivante dans le monde académique anglo-canadien, elle demeure encore balbutiante en ce qui concerne le Québec. Ainsi, nous cherchons à comprendre : (1) le rôle de cet imaginaire colonial dans la construction nationale canadienne-française et (2) comment les missionnaires oblats, et le public canadien qui relayait leurs actions, ont participé par là à une culture colonialiste et impérialiste globale?

Notre projet propose une étude de la production, de la diffusion, de la réception et de la circulation dans l’espace public canadien-français des discours évoquant les activités des oblats de Marie Immaculée (OMI) dans l’ouest et le nord du Canada actuel. Le travail s’effectue à partir d’une documentation manuscrite, issue de divers dépôts canadiens dans lesquels sont conservées les archives de cette congrégation catholique, et d’une collection d’imprimés qui témoignent de son entreprise propagandiste au Québec. Ce double corpus permet de reconstituer la mise en oeuvre d’un ensemble de techniques de persuasion visant à sensibiliser l’opinion franco-catholique du Québec à la cause missionnaire et coloniale oblate dans l’Ouest. Il est également le support d’une exploration du discours missionnaire, conduite notamment par l’utilisation d’un logiciel d’analyse qualitative, mettant en lumière ses principales caractéristiques idéologiques et rhétoriques. Le projet utilise les outils théoriques développés par l’histoire culturelle du champ des Settler Colonialism Studies. Il vise à recoloniser l’histoire québécoise afin de rendre possible une appréhension de la continuité contemporaine de ce colonialisme et de ses logiques raciales, que ce soit dans les rapports du Québec avec les Premières Nations ou dans les discours publics sur l’immigration et la diversité. Ce projet de recherche est la première phase d’une recherche de plus grande envergure qui espère pouvoir proposer à l’historiographie québécoise et canadienne une reconsidération du rapport du Québec à la question coloniale.