Isabelle Perreault et Marie-Claude Thifault présenteront une communication en France le 6 juin prochain

Le 6 juin prochain, Isabelle Perreault et Marie-Claude Thifault, chercheures au CHRS, présenteront une communication intitulée « « -À certains moments, il semblait se rendre compte de son état, il disait « Je ne veux pas devenir fou ». » Questionnements théoriques et méthodologiques sur la dialectique entre psychiatres et patients à l’Hôpital Saint-Jean-de-Dieu de Montréal, 1873-1973» dans le cadre du colloque Histoire des sciences «par en bas», à L’Université du Maine, Le Mans (France).

Comme l’expliquent les deux chercheures, cette communication questionnera les façons de voir et de faire l’histoire de la folie à partir de la parole retrouvée en archive. C’est à la lumière de sources rares, entre autres, les entrevues d’admission des patients – tirées du dépouillement de près de 15 000 dossiers médicaux de l’institution psychiatrique Saint-Jean-de-Dieu -, entre 1873 et 1973, qu’émerge notre réflexion sur la pratique historienne en regard, plus spécifiquement, de la découverte de témoignages laissés par des gens, pour la plupart, illettrés. Nos recherches respectives nous ont amenées à lire, analyser et écrire sur des milliers de cas d’internement de la fin du 19e siècle à la mi-temps du 20e siècle. C’est à partir de cette expérience que nous entendons questionner les diverses approches méthodologiques nous permettant d’évaluer l’«élargissement du filet» des comportements déviants et marginaux qui deviennent des manifestations de folie au fur et à mesure que se confirme le 20e siècle.

Par ailleurs, cette communication, présentée à 11:45, fera partie d’un panel qui commencera dès 10:45 à la salle E 18.

Pour la description complète de la communication, cliquez ici.

Pour l’horaire complet du colloque (5 au 7 juin), cliquez ici.